Le docteur Caroline Huron, psychiatre, chercheuse INSERM, spécialiste de la dyspraxie, mène une étude sur "les caractéristiques de la perception du temps des enfants dyspraxiques". Elle intervient souvent lors de conférences sur la dyspraxie.

Mais qu'est-ce que la dyspraxie?

Il s'agit d'une difficulté à automatiser un geste qui semble à priori simple mais qui requiert une coordination.

Doit-on réfléchir lorsqu'on se coiffe, lorsqu'on mange...?

En période d'apprentissage oui mais plus après.

En effet une phase d'expérimentation est nécessaire pour acquérir un geste, puis celui-ci est "engrammé" au niveau cérébral, c'est-à-dire inscrit, automatisé: il suffit d'évoquer ce geste pour que l'ensemble des composantes de ce geste soit réalisé de façon coordonnée, automatique et harmonieuse.

Or, l'enfant dyspraxique ne parvient pas à automatiser ses gestes: il doit alors se concentrer pour exercer un contrôle volontaire très coûteux sur le plan cognitif. cela engendre une fatigue excessive souvent méconnue.

Il réussira parfois un geste mais de façon occasionnelle, ce qui lui vaudra alors des remarques: "Tu vois, quand tu veux...".

Ces enfants, souvent très intelligents, rencontreront des difficicultés scolaires au niveau du graphisme, du calcul, de la lecture.Même si les manifestations divergent d'un enfant à l'autre, ils seront maladroits, brouillons, lents.

Les prises en charges, surtout si elles sont précoces et bien menées permettent à ces enfants dyspraxiques de poursuivre une scolarité normale.

Des adaptations sont souvent nécessaires: l'utilisation de l'ordinateur, l'adaptation des manuels scolaires...

Caroline Huron a d'ailleurs mis en place un site "le cartable fantastique" proposant des adaptations.

 

VOUS AUSSI VOUS POUVEZ AIDER LA RECHERCHE!

Afin de mieux comprendre comment fonctionnent les enfants dyspraxiques, l'équipe de Caroline Huron recherche des enfants, âgés de 8 à 11 ans sans trouble des apprentissages ou ayant une dyspraxie diagnostiquée.

Sur une demi-journée,des jeux sur ordinateurs ou avec du matériel sont proposés.Les enfants seront ravis et fiers d'avoir contribuer à faire évoluer la connaissance sur notre cerveau!

Je vous laisse une plaquette sur laquelle vous trouverez tous les renseignements nécessaires.

Merci!

Si vous voulez en connaitre davantage sur la dyspraxie:

 L'Enfant dyspraxique : Mieux l'aider, à la maison et à l'école"

 Caroline Huron