"C'est mieux. On a un vrai stylo et pas une craie qui grince et qui fait mal au oreille. Et on peut aller sur Internet, on peut changer les couleurs, tracer des traits droit sans la règle. Et puis c'est bien, car on a du son ..." me dit mon fils à l'évocation du tableau numérique.

Moi, j'aurais adoré avoir un tableau numérique lorsque j'étais enfant ... mais le numérique n'existait pas. Moi, j'adorais avoir un tableau numérique pour les réunions de remue-méninges (ou brainstorming) à mon travail ...

Cela ouvre d'immense possibilité et il suffit d'écouter nos enfants pour s'en rendre compte.

Le tableau noir de nos parents est bien fini, notre tableau blanc devrait le suivre, et à l'usage celui là devrait être plus vert ...

A lire : l'article du mensuel de Verrières de Janvier 2010