La Maif a organisé une conférence sur le thème "du harcèlement à l'école" le 22 novembre 2011.

Claire Correia y a assisté pour l'UdPV et en a rédigé un compte-rendu que vous pourrez lire ici.

  • Le gouvernement a créé un site internet dédié http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

     

    Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé mardi 24 janvier une batterie de mesures destinées à lutter contre le harcèlement.

     À partir de cette date, une série de quatre spots sera diffusée à la télévision et sur Internet, notamment via les réseaux sociaux. 

     

    Un numéro vert national devrait centraliser les plaintes

    Un numéro vert national devrait désormais centraliser les plaintes pour harcèlement. Selon les besoins, ces dernières seront dirigées vers des «correspondants harcèlement» nommés dans chaque académie qui pourront intervenir dans les établissements, notamment avec l'aide de l'association e-Enfance.

    Sur Facebook, un groupe «contre le harcèlement par Internet» va être créé pour les collégiens et les lycéens «toujours pour provoquer une prise de conscience», explique-t-on. Le ministère a par ailleurs signé un accord avec le célèbre réseau social pour fermer le profil des adolescents malveillants. 

    Le harcèlement scolaire a été intégré cette année dans Sivis, le logiciel qui mesure la violence scolaire. Des enquêtes de victimation sont aussi régulièrement organisées pour cerner le phénomène.

    Deux guides en ligne

    Les professeurs seront par ailleurs mieux formés au repérage des enfants victimes. Deux guides, l'un concernant le harcèlement, l'autre le cyberharcèlement, sont désormais en ligne à l'attention des équipes pédagogiques.

    Des commissions éducatives, mises en place par la réforme des procédures et sanctions disciplinaires, devraient être le lieu de la prévention et du traitement des cas de harcèlement signalés dans l'établissement.

    Le ministre a indiqué vouloir mettre en œuvre une «justice réparative» par le biais de travaux d'intérêt général.

    Enfin, le Fonds d'expérimentation pour la jeunesse (FEJ) a lancé cet automne un appel à projets intitulé «Prévention et lutte contre le harcèlement à l'école». «Le montant alloué à l'appel à projets est de deux millions d'euros. Entre 10 et 20 projets seront retenus, de manière que chaque projet puisse disposer d'un budget significatif», selon le FEJ.

     Source : le figaro.fr