La ministre de l'éducation Najat-Vallaud-Belkacem était invitée ce matin sur Europe 1. Elle a dévoilé quelques-unes des mesures des nouveaux programmes qui vont être présentés ce vendredi et qui entreront en vigueur à la rentrée 2016 du CP à la 3ème.

-Les programmes du CP à la 3ème ont été pensés ensemble pour obtenir une vraie cohérence et progressivité dans l'apprentissage, elle prend l'exemple de la division qui sera abordée en CM1 plutôt qu'en CE2 (suite aux retours des enseignants).

-Consolider les fondamentaux  par des exercices quotidiens : notamment dictée et calcul mental (en primaire et au collège).

-Travailler en priorité la compréhension et le maniement de la langue française, et pas seulement en cours de français mais dans toutes les matières.

-Un programme d'histoire imposé, aucune période ne sera facultative mais les professeurs auront le choix des exemples (on se souvient de la polémique au printemps sur la période du Siècle des Lumières qui était facultative dans la 1ère mouture des futurs programmes).

A suivre avec le détail des programmes...

 

 

La réforme du collège, applicable dès la rentrée 2016, suscite, comme toute réforme, des inquiétudes auprès des enseignants notamment.

Afin d'aider chacun d'entre nous à se forger sa propre opinion, je vous présente cette réforme dans ses grandes lignes . Elle s'appuie sur les expériences qui ont déjà prouvé leur efficacité sur le terrain.

Elle vise à:

* renforcer les acquisitions des savoirs fondamentaux;

* considérer la spécificité de chaque élève;

* donner aux élèves les compétences nécessaires au monde actuel;

* faire du collège un lieu d'épanouissement et de construction de la personnalité.

 

*Renforcer les acquisitions des savoirs fondamentaux en combinant savoirs théoriques et savoirs pratiques

-Pour cela de nouveaux programmes seront mis en place dès la rentrée 2016: une consultation des propositions de programmes du Conseil Supérieur des Programmes va être lancée du 8 avril au 22 mai 2015.

En français l'accent sera mis sur la maîtrise et l'utilisation de la langue à l'oral comme à l'écrit.

En mathématiques un lien sera davantage fait avec les  autres matières et leur enseignement sera rendu plus attractif.

En histoire les programmes seront rendus plus lisibles, plus simples, progressifs et plus cohérents.

-Une nouvelle pratique pédagogique sera mise en place avec la création des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) qui permettraient aux élèves de mieux s'approprier les savoirs abstraits: il s'agit ici de croiser les connaissances acquises dans différentes matières et de les utiliser pour des projets collectifs concrets.

Ces EPI sont contestés pas le Snes (syndicat National des Enseignements du Second degré) qui entre autre, craint une augmentation de la charge de travail des enseignants.

*Considérer la spécificité de chaque élève visant à une réussite pour tous

-en instaurant un temps d'accompagnement personnalisé pour tous: 

Les élèves de 6ème bénéficieront de 3h hebdomadaires pour permettre une transition école/collège plus harmonieuse avec un accent mis sur les méthodes de travail spécifiques au collège.

Les élèves du cycle 4 (5ème, 4ème, 3ème) auront 1 heure hebdomadaire pour une explicitation des attendus, des approfondissements et un entraînement à la construction de l'autonomie.

Les élèves seront regroupés selon leurs besoins dans des groupes variant au cours de l'année (pas toujours au sein de la classe): cela permettra d'approfondir ou de renforcer les connaissances dans différentes matières selon sa propre progression.

-en développant les temps d'apprentissage en petits effectifs pour une plus grande interaction entre les élèves et leur enseignant permettant ainsi une participation plus active des élèves;

Il sera aussi plus facile de répondre plus spécifiquement aux besoins de chaque élève.

*Donner aux collégiens des compétences adaptées au monde actuel:

-en apprenant à travailler en équipe et à s'exprimer à l'oral;

-la maîtrise de deux langues vivantes avec un apprentissage de la LV1 dés le CP et de la LV2 dès la 5ème: cela permet une construction de la citoyenneté, un enrichissement de la personnalité, l'ouverture au monde et une meilleure insertion professionnelle en France et à l'étranger:

cette mesure est aussi contestée, notamment par l'Association des Professeurs de Langues Vivantes (APLV). Il est prévu de diminuer d'une heure la LV1 en 6ème (2 heures hebdomadaires) et d'amener à 2h par semaine la LV2 sur 3 ans: "la dilution du temps d'exposition à la langue diminuera l'efficacité de son apprentissage". De plus "la quasi-disparition de fait des classes bilangues et la suppression de la section européenne représente une perte de compétence". 

-développer les compétences numériques.

*Le collège, lieu d’épanouissement et de construction de la personnalité en privilégiant l'expérience individuelle et les activités collectives:

-avec un emploi du temps autour de l'élève (1h30 de pause méridienne);

-avec une systématisation des moments forts dans les établissements;

-en renforçant la démocratie collégienne;

-en associant davantage les parents;

-en améliorant le climat scolaire.

 J'espère que chacun sera plus à même de faire la part des choses parmi toutes les craintes,  justifiées ou non, qui circulent.

Le 24 juin 2014 a été lancée la conférence nationale sur l'évaluation des élèves dont l'objectif est de faire évoluer les modalités de l'évaluation pour la mettre au service des apprentissages et stimuler les élèves au lieu de les décourager comme c'est souvent le cas actuellement.

Un jury a été constitué par le comité d’organisation. Il est présidé par Etienne Klein(physicien, directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, et docteur en philosophie des sciences) et comprend 30 membres:4 enseignants du 1er degré et 4 du second degré, 2 chefs d'établissement, 4 inspecteurs de l'éducation nationale, 1 responsable des services d'orientation, 9 parents d'élèves, 2 étudiants, 1 lycéen et 3 représentants du monde associatif et des partenaires de l'école.

Najat Vallaud-Belkacem veut recueillir des propositions provenant de la société civile: chacun peut par conséquent donner son avis sur chacune des 5 questions que comprend cette conférence sur l'évaluation des élèves.

Chaque question est accompagnée d'un petit texte et d'une vidéo résumant ses enjeux et ses objectifs.

Les questions:

-Comment l'évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès?

-Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?

-Quelle place et quelle forme de la notation de l'évaluation des élèves?

-Quels doivent être les moments de l'évaluation dans les parcours des élèves?

-Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d'orientation et les procédures d'affectation?

Le jury remettra ses recommandations sur l'évaluation des élèves à l'issue des Journées de l'Evaluation qui se dérouleront à Paris les 11,12 et 13 décembre 2014.

Il s'appuie sur des travaux et des expertises de chercheurs et d'acteurs de terrain, spécialistes de l'évaluation ainsi que des avis des représentants de la communauté éducative (syndicats, associations de parents...).

Vous pouvez donc vous aussi participer à cette réflexion sur l'évaluation des élèves, consulter les expertises, les avis de ceux ayant déjà apporté leur avis: Contribuer.

 

Comme nous l'annonçait le ministère de l'éducation nationale, les nouveaux programmes de l'école maternelle arrivent! Prévus initialement pour la rentrée 2014, ils entreront en vigueur pour la rentrée 2015!

Le Conseil Supérieur de l'Education a adopté, le 5 février 2015, à la quasi unanimité, les programmes de maternelle présentés par le CSP (Conseil Supérieur des Programmes) après consultation des enseignants.

Seules quelques légères modifications ont été apportées par le ministère et les syndicats d'enseignants.

Il semblerait que les enseignants aient été entendus: il s'agirait de programmes plus clairs et plus cohérents.

La taille des programmes a été diminuée tout en renforçant l'apprentissage de la phonologie et de la numération.

Il était reproché à l'école maternelle d'être devenue une "petite école élémentaire", notamment en ce qui concerne la grande section.

Elle redevient donc le lieu de "l'apprentissage par la socialisation par le jeu" (syndicats).

Cinq domaines d'apprentissage ont été définis:

-le langage oral et écrit, en expression et en compréhension;

-l'activité physique;

-les activités artistiques;

-la construction des premiers outils pour structurer sa pensée;  

-l'exploration du monde.

Il faut à présent que les enseignants s'approprient ces nouveaux programmes: à la demande des syndicats, un livret imprimé sera envoyé à chaque enseignant.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le "Projet de programme de l'école maternelle".

Selon le sociologue François Dubet,qui travaille sur l'école et les inégalités, l'appel au boycott contre la théorie du genre vient du fait que l'école n'informe pas de ce qu'elle enseigne en matière de "moeurs" et de morale.

Interrogé par le journal Le Monde, François Dubet pense que la rumeur se saisit du vide laissé par cette non information.

"L'école ne sait pas travailler avec les familles"(exceptions faites de quelques équipes enseignantes): elle devrait expliquer ce qu'elle veut faire avec ses ABCD de l'égalité.

Mais cette explication, selon lui, ne sera pas suffisante.

"Le temps de l'évolution des croyances n'est pas celui d'une directive ministérielle".

Ce n'est pas en quelques séquences d'enseignement que les mentalités vont changer même si le seuil de tolérence de la société française a augmenté.

Il se réfère à Jules Ferry qui estimait que "l'enseignement devrait être pensé de telle sorte que, quel que soit le père de famille qui écouterait la leçon, il n'ait rien à redire".

"On ne fait pas admettre des valeurs en forçant la porte d'entrée".

Je suis parfaitement d'accord mais l'information est importante: aussi j'ai voulu en savoir davantage du l'ABCD de l'égalité qui est au coeur de cette polémique sur la "théorie du genre".

 

Qu'est-ce que l'ABCD de l'égalité?

-c'est un dispositif de ressources pédagogiques rattachées à différentes matières du programme de primaire.

Il faut sensibiliser les élèves à l'égalité entre fille et garçon en prenant des exemples dans la littérature jeunesse, dans l'histoire des arts...

On ne rajoute en aucun cas des matières ou des heures d'enseignements: rappelons que nous sommes en plein coeur des nouveaux rythmes scolaires et de l'allègement des programmes...

Il s'agit d'intégrer ces notions d'égalité dans différentes disciplines, de manière transversale.

-ce sont aussi des outils de formation pour aider les enseignants de primaire:

*à prendre conscience de la force des préjugés et des stéréotypes sexistes;

*à savoir repérer les situations scolaires productrices d'inégalités entre garçons et filles et en tenir compte dans leur pratique pédagogique;

*comprendre comment ces stéréotypes se construisent chez les enfants afin de permettre une orientation et une réussite scolaire de tous les élèves dans différentes filières.

 Vincent Peillon a rappelé que le système éducatif avait pour mission de faire réussir chacun et chacune , fille ou garçon, de la maternelle à l'enseignement supérieur.

Pour en savoir plus sur l'ABCD de l'égalité:http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/accueil.html